Vers la simplification du système de retraites

La loi du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites a prévu la création d’un Groupement d’intérêt public (GIP) chargé de rendre plus simple et plus compréhensible le système de retraites pour nos concitoyens. En juin dernier, Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, et Christian Eckert, secrétaire d’Etat au Budget, avaient chargé Jean-Luc Izard, directeur du GIP Info retraite, d’assurer la préfiguration de ce futur GIP. Il vient de rendre ses recommandations.

  Jean-Luc Izard propose de mettre en place à brève échéance une série d’améliorations concrètes des services offerts aux assurés, à la fois visibles et significatives, comme par exemple : le développement d’applications Internet et mobiles préfigurant le compte unique retraite ; la mise en place de conseillers virtuels pour répondre en direct aux questions des internautes concernant le relevé de carrière électronique (ou aux questions des jeunes actifs, des employeurs) ; la création d’un répertoire commun des pièces justificatives évitant ainsi aux assurés de multiplier les mêmes documents remis aux différents régimes.

 Le rapport suggère également de dématérialiser et d’individualiser l’information des assurés en utilisant largement les outils de communication numériques. Enfin, la mission recommande de construire, dans les meilleurs délais, un répertoire de gestion des carrières commun à tous les régimes. Outil de simplification, ce répertoire commun constituera également un levier d’économies de gestion.

Les ministres  estiment que « la qualité de ce travail de préfiguration promet une amélioration rapide et concrète des services rendus aux retraités ». Ils souhaitent que ce nouveau GIP soit rapidement installé et doté d’une feuille de route ambitieuse dès  début 2015 pour que l’ensemble des régimes de retraite s’engagent dans cette logique de simplification.